L'expansion d'Internet ne cesse d'inspirer les escrocs en tous genres qui rivalisent d'imagination pour tenter de vous arnaquer. Ils commencent généralement par gagner votre confiance pour ensuite vous soutirer de l'argent et disparaître sans être inquiété. Les scénarios mis en place pour vous avoir évoluent sans arrêt : héritage tombé du ciel, loft parisien au prix d'un HLM, banquier qui vous demande vos codes secrets, jackpot à une loterie à laquelle vous n'avez jamais participé, annonce d'emploi vous permettant de devenir riche en travaillant 2h par jour de chez vous...

Il devient donc important de se protéger de ces arnaques et le meilleur moyen pour y parvenir c'est de se documenter. Tour d'horizon des arnaques les plus fréquentes.

Le phishing ou hameçonnage

Il s'agit du type d'arnaque le plus répandu. Les escrocs envoient en masse des mails, sous le nom d'entreprises ou institutions telles que GDF, EDF, l'Assurance Maladie, votre banque et même le Service des Impôts. Ces mails incitent les victimes à cliquer sur un lien frauduleux qui les redirige sur un faux site (copie conforme du site original) où on leur demande d'entrer des informations personnelles et/ou confidentielles comme un mot de passe ou un numéro de compte bancaire. Tous les prétextes sont bons pour tenter de vous convaincre de la nécessité de communiquer ces informations : mise à jour du service, intervention du support technique, remboursement de frais, etc.

Le rançongiciel

Il s'agit là d'un logiciel malveillant qui vous bloque l'accès à votre ordinateur en échange du paiement d'une rançon. Le message apparaît sous forme de pop up, généralement lorsque vous visitez des sites douteux (téléchargement illégal, pornographie...), et se fait passer pour un éditeur de logiciels en qui vous avez une totale confiance, comme par exemple Adobe.

Parfois, ils vont jusqu'à se faire passer pour la police et présentent leur demande de rançon comme une simple amende à payer. Jouant ainsi sur votre culpabilité.

Le scam

Si vous recevez un mail d'un millionnaire africain qui vous propose de devenir son associé en l'aidant à transférer des fonds, sachez qu'il s'agit d'une arnaque très répandue : le scam, appelé aussi 419, en référence à l'article du code pénal nigérian punissant ce genre de pratique. Il existe de nombreuses variantes, comme la fausse loterie ou la romance virtuelle. Pour cette dernière, l'escroc opère généralement sur des sites de rencontres ou des messageries instantanées. Il vous fait croire qu'il est amoureux et, après quelques jours/semaines de dialogue, vous demandera une somme d'argent pour vous rendre visite, payer un traducteur, soigner un enfant malade...

Les fausses annonces

- Les offres d'emploi

Certaines offres d'emploi sont parfois trop belles pour être vraies. Des escrocs se faisant passer pour des entreprises en plein recrutement vous proposent de travailler de chez vous, seulement quelques heures par jour, tout en vous promettant un salaire élevé et tout ceci sans expérience exigée. On retrouve fréquemment ce type d'escroqueries sur les sites de petites annonces gratuites.

Plusieurs scénarios sont utilisés par les escrocs. Certains vont vous demander des informations personnelles et/ou bancaires confidentielles et d'autres vous demanderont d'acheter du matériel pour débuter votre activité. Encore plus vicieux, des entreprises bidon proposent de réexpédier des colis vers l'étranger contre rémunération. Ces colis étant bien sûr achetés sur Internet avec des cartes volées. Vous devenez ainsi complice de leur trafic.

- Les locations d'appartement

Si vous êtes à la recherche d'un appartement ou d'une maison, vous êtes sûrement tombé sur ce genre d'annonce loufoque : " appartement de 50m2 dans le 16ème arrondissement de Paris, loyer 600e/mois ". Trop alléchante pour être vraie, vous vous doutez peut-être que derrière cette annonce des plus attractives se cache en réalité une grosse arnaque. Dès que vous entrerez en contact avec le propriétaire, il vous demandera de régler la caution et le premier mois de loyer par mandat cash, en prétendant que cette somme sera versée au propriétaire seulement si vous faites affaire. Le faux propriétaire s'empresse alors d'encaisser le mandat sans vous avoir rencontré et disparaît dans la nature. Ce procédé est aussi utilisé pour les voitures d'occasions et les locations saisonnières.

Que faire en cas d'escroquerie ?

Si vous pensez avoir été victime d'une arnaque en ligne, il faut agir au plus vite. Commencez par bloquer votre carte bancaire et prévenir votre banque. Rendez-vous au commissariat pour porter plainte puis signalez l'arnaque sur le site dédié du gouvernement.