8 erreurs FATALES  à éviter quand on lance un site e-commerce ? Votre site e-commerce va devenir une source de revenus doublé d’un facteur de votre réussite. Il demande, avant d’être créé, de maîtriser avec rigueur certains éléments clefs qui ne doivent être en aucun cas négligés.  Page d’accueil trop chargée, moteur de recherche inefficace, fiches produits incomplètes, navigation mal aisée, interface de télépaiement non sécurisé… la liste des erreurs est longue. Alors découvrez-les !

1 – Avoir une page d’accueil en sapin de noël !

La page d’accueil est l’entrée de votre magasin  « internet » et l’internaute ne doit rencontrer aucun obstacle qui le ferait fuir. Elle peut à elle seule détruire toute votre crédibilité et détourner l’internaute de l’achat. Elle se doit de représenter votre professionnalisme. Mais surtout et avant tout, elle doit permettre au visiteur de trouver ce qu’il recherche en un seul coup d’œil ! Trop chargée par des bannières publicitaires ou des offres promotionnelles, elle l’empêche de se diriger vers l’achat des produits, qui reste le but principal d’un site e-commerce.

2 – Avoir une page contact

Lors de la création du site, il ne faut pas omettre de créer et peaufiner votre page contact afin de répondre aux interrogations et difficultés qui peuvent être rencontrées par les utilisateurs. Les clients veulent retrouver le vendeur du magasin qui les rassure. Si votre site ne propose pas de mise en contact visible très rapidement, il sera difficile d’établir un lien de confiance et de les rassurer au besoin. N’hésitez pas à multiplier les moyens de prise de contact (formulaire de mise en contact,  adresse email, numéro de téléphone, chatbots …) qui mettront le client en confiance. Ce dernier doit avoir la possibilité de vous contacter, que ce soit pour une question de prix du produit, une question technique, commerciale, ou pour le service après-vente.

3 - Des fiches produits non-performantes et des paniers aux fonctionnalités limitées

Le manque d’informations détaillées sur le produit demeure une erreur fatale. Savoir répondre à la demande de tous les clients, c’est avoir cherché à répondre à toutes les questions d’une clientèle diverse. Certains sont sensibles aux couleurs, d’autres aiment visualiser le produit sous plusieurs angles, d’autres encore sont attachés aux descriptifs… Autant de différences qu’il vous faudra prendre en compte. Vos fiches produits doivent répondre à toutes les questions qu’ils se posent et représente une des clefs de la séduction des clients.

Une bonne fiche produit comble l’écart qui existe avec l’achat en magasin qui permet de regarder le produit sous toutes ses coutures. Vos photos se doivent d’être d’excellente qualité,  votre descriptif exhaustif  afin de rendre le produit concret. N’hésitez pas à donner tous les conseils possibles ! Votre fiche produit remplace souvent le vendeur et doit s’efforcer de répondre mieux que lui aux différentes interrogations du client.

Une fois les produits présélectionnés, le panier virtuel doit permettre à votre client d’ajouter des articles, d’en supprimer d’autres, de modifier les quantités mais aussi de comparer les différents produits comme en magasin. Elle doit permettre au client de pré-visualiser les coûts, y compris ceux d’expédition de son panier.

4 – Evitez le bricolage

Votre site internet doit posséder deux qualités essentielles : être fonctionnel et rapide. Ne vous laissez pas séduire par un design qui ralentirait la vitesse de votre site. Les internautes sont des clients exigeants et impatients : ils ne s’attarderont pas chez vous si la navigation est trop lente. Alors stop au bricolage ! Investir dans la création de votre site n’est pas une option. Il doit être professionnel et, qu’on le veuille ou non, créer un site web marchand demande des compétences et des ressources spécifiques. Si vous n’avez pas les connaissances requises pour créer un site web marchand performant, n’hésitez pas un instant à vous tourner vers un professionnel. A défaut, la concurrence pourrait profiter de vos défaillances.

5. Un moteur de recherche inadapté : une erreur fatale

Si un client vient sur votre site avec l’idée précise d’acheter un certain produit, il utilisera naturellement le moteur de recherche pour aller plus vite dans sa démarche. Il ne s’attardera guère sur le menu ou les catégories que vous lui proposez. Les résultats liés au moteur de recherche doivent donc correspondre avant tout à la demande du client et y répondre. C’est pourquoi proposer aux internautes des filtres pertinents par catégories ou par fonctionnalités constitue un atout majeur. Il demeure crucial que le moteur de recherche soit performant et que ses champs de recherche s’adaptent à une requête réelle.  Mettez-vous à la place de vos clients ou enregistrez leurs demandes afin de comprendre leur démarche… et l’optimiser. Chaque clic supplémentaire fait baisser vos ventes. Traditionnellement, le moteur de recherche d’un site de e-commerce permet de faire des recherches par mots clés et ensuite un tri par catégorie (du moins au plus cher par exemple). Réfléchissez bien en amont à la pertinence des catégories.

6 – Pensez que la technologie est uniforme

Pour que votre page d’accueil soit optimale, il demeure souvent conseillé de supprimer les animations flash car certains appareils ne peuvent les afficher et  vous risquez de perdre des clients potentiels qui navigueraient par exemple depuis un iPad ou un iPhone. Il reste nécessaire  de développer un site qui s’adapte à un maximum de terminaux mobiles et de prendre en compte que le m-commerce se développe de plus en plus. De la même manière, gardez à l’esprit que les internautes n’utilisent pas le même navigateur (Explorer ou Mozilla, Google Chrome, Safari…) et n’ont pas forcément la même taille d’écran.

7. La communication sur les réseaux sociaux : le B.a.-ba du site e-commerce

Ce n’est pas parce que votre site internet existe qu’il sera connu de tous. Pour que sa notoriété augmente, il s’avère souvent nécessaire de diffuser le plus largement possible son existence. La prise en compte des 3 milliards d’individus utilisant les réseaux sociaux n’est pas à négliger. Rester présent sur les multiples réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google +…) augmentera parallèlement votre trafic. Penser que le client viendra tout seul représente une pure utopie et une erreur fatale.

Communiquez certes dans un monde où la communication est reine mais avec intelligence et finesse. Il vous faudra analyser les réseaux sociaux et leur utilité afin d’optimiser vos messages. La clé réside souvent dans l’engagement sur les réseaux sociaux. Pour réussir, créer le maximum de proximité avec le client s’avère indispensable.

8. Limiter les moyens de paiement, c’est limiter sa clientèle

Il est indispensable de proposer un maximum de moyens de paiement afin d’élargir sa clientèle. Si beaucoup se contentent d’utiliser Paypal, beaucoup de vos internautes ne possèdent pas de compte. Limiter de la même manière les paiements à ceux de la carte Visa ou Master Card peut ainsi diminuer leur vente. N’hésitez pas à penser à toutes les possibilités telles que Visa play, ou encore au virement bancaire.
N’hésitez pas à cerner en amont tous les moyens de paiement afin de n’écarter aucun client. Chacun d’entre eux a des habitudes et lui proposer une méthode de paiement qui lui convienne vous permettra d’agrandir votre nombre de clients.