Le CES 2017 l'a confirmé, le secteur des machines hybrides est toujours extrêmement dynamique. Microsoft, HP, Dell ou même Lenovo ont considérablement investi sur ce segment et cette tendance devrait se poursuivre dans les mois et dans les années à venir.

Samsung semble être lui aussi du même avis. Le constructeur a en effet profité du dernier Mobile World Congress pour faire la lumière sur un nouveau 2-en-1, le Galaxy Book. Si ces appareils n'ont eu aucun mal à trouver leur place dans vos foyers, ils peuvent aussi beaucoup apporter aux entreprises.

La mobilité avant tout !

Les PC hybrides sont en règle générale plus légers que les ordinateurs portables classiques. Leur poids et leur encombrement les rapprochent en effet de celui des ultrabooks. La Surface Pro 4 Core m3, par exemple, ne pèse pas plus de 766 grammes et elle est suffisamment compacte pour être glissée dans une sacoche. Elle dispose par ailleurs d'une autonomie très impressionnante (jusqu'à 9 heures de vidéo).

Des machines polyvalentes

Les 2-en-1 ne portent pas ce nom par hasard. Ils sont en effet capables de se substituer aux ordinateurs portables classiques, mais également aux tablettes tactiles. Les entreprises n'ont donc plus besoin d'investir dans ces deux types de terminaux.

Cette polyvalence ne s'arrête pas à leur format. La plupart des machines hybrides disponibles sur le marché fonctionnent ainsi sous Windows 10 et elles sont par conséquent capables de faire tourner n'importe quel logiciel. Elles peuvent aussi s'intégrer à Active Directory ou même aux divers systèmes de gestion de flotte utilisés par les entreprises, exactement comme n'importe quel ordinateur du marché.

Des configurations de plus en plus puissantes

Les tablettes hybrides n'ont pas à rougir face aux ordinateurs portables traditionnels sur la question de la puissance. Le Surface Book en est un très bon exemple. Microsoft l'a en effet pourvu d'un véritable GPU dédié dissimulé au niveau de sa station d'accueil. Il suffit donc de placer la tablette sur sa base pour lui conférer une puissance de calcul équivalente à celle de n'importe quelle machine haut de gamme. Grâce à cette puce, la machine est ainsi capable de faire tourner les solutions logicielles les plus gourmandes. Cela vaut notamment pour les solutions de PAO ou de CAO, mais aussi pour le montage vidéo.

Ouverture à de nouveaux usages

Puissantes, polyvalentes et mobiles, les machines hybrides ont de nombreux avantages par rapport aux ordinateurs portables plus traditionnels. En termes d'usage, elles peuvent tout à fait se substituer aux tablettes et aux ultrabooks, mais certains modèles peuvent aussi être utilisés comme des tablettes graphiques.

C'est notamment le cas de tous les produits nomades de la gamme Surface. Livrés avec un stylet doté d'une extrême précision, ils permettent aux graphistes et aux designers de se passer de leur encombrante tablette graphique et de travailler ainsi en totale mobilité.