Vous ne parvenez plus à absorber l’activité de votre entreprise ? Vous évoluez sur un marché en forte progression ? Vous développez une nouvelle activité ? Vous avez besoin d’embaucher un nouveau collaborateur ! Pour être certain de recruter la bonne personne, nous vous donnons quelques conseils.

Définissez votre besoin en amont

Pour recruter un collaborateur qui répond à vos attentes, vous devez avant tout définir vos besoins. Tenez compte de vos objectifs, votre organisation ou encore de votre environnement et n’hésitez pas à partager cette réflexion avec vos collaborateurs. Pour faciliter cette étape, vous pouvez utiliser la célèbre méthode du CQQCOQP qui vous permettra de balayer l’ensemble des questions indispensables à vous poser avant d’embaucher :
•    Quoi : quels objectifs à atteindre, quelle cible visée, quelles contraintes, quelles compétences ?
•    Qui : quels intervenants, qui fera, qui prendra la décision finale, qui le formera ?
•    : quel périmètre du champ d’intervention, où se déroulent les phases de recrutement ?
•    Quand : quand intégrer le candidat, quand auront lieu les phases de recrutement ?
•    Comment : comment recruter, quels canaux utiliser, quel type d’entretien réaliser ?
•    Pourquoi : quels enjeux, quelles contraintes, quels changement opérer ?
•    Combien : quel budget, quelle rémunération pour le nouveau collaborateur ?

Rédigez une fiche de poste complète et efficace

Une fois que vous avez une idée précise du profil du collaborateur idéal, il est nécessaire de rédiger une fiche de poste. Pour que les candidatures que vous recevrez soient en adéquation avec vos attentes, il est important que cette fiche soit la plus détaillée possible. Le premier point à ne pas négliger est de respecter le principe de non-discrimination : aucun critère portant sur le sexe, l’origine, les convictions religieuses… de la personne recherchée ne doivent apparaître sur l’annonce. Vous pourriez encourir de graves sanctions.


Pour qu’une annonce soit complète, elle doit comporter les éléments suivants :
•    l’intitulé de l’offre : simple et pertinent, il doit comporter le nom du poste et le type de contrat (CDI, CDD, intérim…) ;
•    la date de publication de votre offre ;
•    une courte présentation de votre entreprise : cette étape est facultative mais elle permet au candidat de situer rapidement qui vous êtes ;
•    les missions du poste : c’est un partie très importante que vous devez rédiger avec soin car cela permettra au candidat de déterminer si les missions proposées correspondent à son profil et à ce qu’il recherche (l’idéal est de les classer par ordre d’importance) ;
•    les compétences requises : cette partie de l’annonce vous permet d’expliquer clairement le type de profil que vous recherchez, n’hésitez donc pas à bien détailler ;
•    vos coordonnées : si vous souhaitez avoir des retours, n’oubliez pas de laisser vos coordonnées. Indiquez au minimum votre mail, mais vous pouvez également renseigner votre numéro de téléphone et votre nom pour repérer les candidats les plus motivés qui n’hésiteront pas à vous appeler pour avoir un premier contact.


Publiez ensuite cette annonce les canaux de communication que vous avez définis précédemment lors de la définition de vos besoins. Différents supports existent (journaux, sites de recrutement, entourage…), à vous de déterminer lesquels sont les plus adaptés en fonction de vos besoins et de vos contraintes.

Menez un bon entretien d’embauche

La dernière étape d’un recrutement réussi est bien entendu l’entretien d’embauche, un moment décisif car vous devez déterminer qui intégrera votre équipe. Pour vous aider lors de cette étape cruciale, nous avons recensé une dizaine de questions à poser aux candidats :
•    Pouvez-vous me donner une situation dans laquelle vous avez fait preuve d’initiative ?
•    Pourquoi voulez-vous rejoindre notre petite entreprise et pas un grand groupe ?
•    Pouvez-vous me citer un obstacle que vous êtes parvenu à surmonter au cours de votre vie ?
•    Comment avez-vous managé des collaborateurs difficiles ?
•    Comment travaillez-vous sous pression ?
•    Avez-vous une personnalité qui vous sert de modèle dans la vie ?
•    Quelles sont les valeurs les plus importantes à vos yeux ?
•    Comment réagissez-vous face aux critiques ?
•    Comment occuperiez-vous vos journées dans les 30 jours suivant votre prise de fonction ?
•    Quelles sont les décisions que vous n’aimez pas prendre ?

Bien sûr, pensez à rappeler tous les candidats que vous avez reçu en entretien pour les informer de votre décision, qu’elle soit positive ou négative, et de les remercier d’avoir postulé.