Lorsque la conjoncture économique n'est pas très bonne, que la routine s'installe au sein de l'entreprise, et que l'ambiance générale est en berne, il s'avère bien difficile pour un manager d'entreprise de motiver ses salariés. Pourtant, des solutions existent. Comment dynamiser ses salariés ? Réponse en 10 points.

Améliorer la participation et la communication

Pour que les salariés soient motivés au sein de l'entreprise, il faut les impliquer :

- en déléguant davantage : le chef d'entreprise montre non seulement qu'il leur accorde sa confiance mais sous-entend ainsi qu'il souhaite leur donner des responsabilités au sein de la structure ;
- en proposant des objectifs réalistes et motivants : ces derniers doivent être atteignables et surtout ne pas être  des chiffres impossibles à réaliser qui n'ont d'ailleurs pour conséquence que de les démotiver. Cependant, proposer des challenges intéressants dans lesquels chacun a la possibilité de s'investir et de dévoiler son potentiel  peut renforcer l'esprit de cohésion et d'émulation au sein de l'équipe.
- en faisant participer tous les collaborateurs à l'évolution de l'entreprise : donner des challenges à des commerciaux, c'est bien, mais pourquoi ne pas pimenter le quotidien répétitif d'un comptable ou d'une secrétaire en leur proposant de donner leur avis sur la façon de faire évoluer positivement leur poste ?
- en sachant communiquer : rien de plus démotivant pour les salariés que de se sentir exclus de ce qui se passe dans l'entreprise. La communication est primordiale et doit être l'occasion d'échanges constructifs.

Améliorer la satisfaction globale du personnel

Le dirigeant doit savoir manager avec douceur et fermeté. S'il demeure important de manifester son mécontentement en temps utile, il est également fondamental de savoir encourager ses salariés :

- en les félicitant : il s'agit de ce qu'on appelle le « renforcement positif ». Un manager pense souvent qu'il n'a pas besoin de dire s'il est satisfait, car cela va de soi. Paradoxalement, les collaborateurs ont besoin d'encouragements pour sentir que leur travail est reconnu. Cette reconnaissance les conduira à utiliser tout leur potentiel.
- en les formant : la formation est indispensable lorsque certaines techniques deviennent obsolètes, ou tout simplement parce que le marché évolue rapidement. Il faut prendre en compte cette donnée comme facteur de dynamisation.
- en échangeant régulièrement : organiser des entretiens individuels prend certes du temps, mais c'est un gage d'une meilleure connaissance d'autrui et de ses attentes. Le salarié qui n'est pas très disposé à s'ouvrir lors d'une réunion en groupe, peut se sentir plus à l'aise lors d'un entretien individuel et l'échange gagne en qualité.

Soigner l'environnement de travail

Pour redonner de la motivation, il suffit parfois de redonner un peu plus de « peps » à l'environnement de travail :

- en rénovant ce qui doit l'être : cela ne passe pas forcément par de gros travaux d'aménagement des locaux mais simplement l'apparition de quelques plantes vertes, une peinture différente, des sièges ergonomiques. Ces changements peuvent considérablement améliorer la dynamique de travail.
- en soignant l'ambiance : organiser des pots pour des salariés à certaines occasions ou prévoir des repas en groupe font aussi partie de la vie d'une entreprise où il fait bon vivre.
- en revoyant l'organisation si nécessaire : dans la mesure du possible, si certains salariés ont besoin de décaler leurs horaires sans que cela nuise à la qualité du travail, pourquoi ne pas leur accorder ? Les pères et mères de familles seront beaucoup plus efficaces et moins stressés pendant leur temps de présence s'ils ont la possibilité d'être à l'heure à la sortie de l'école !